M


A- B- C- D- E- F- G- H- I- J- K- L- M- N- O- P- Q- R- S- T- U- V- W- X- Y- Z 


Marché

En économie, ce mot désigne le lieu (matériel ou non) et les règles de l'échange économique, c'est-à-dire l'échange de biens, de services, d'argent. Un marché de consommation désigne plus particulièrement les consommateurs potentiels d'un bien ou d'un service.


Mégapole

Très grande ville de plus de 10 millions d'habitants disposant d'un rayonnement international. Une mégapole, c'est donc tout simplement une très grande métropole (voir ce terme).

L'ONU compte, en 2014, 28 mégapoles dans le monde, majoritairement situées en Asie et regroupant près de 450 millions d'habitants (plus d'un habitant de la planète sur 10). Source.


Lorsqu'elle étudie une mégapole, la géographie s'intéresse à:

-La taille de sa population.

-Son extension spatiale (= la superficie qu'elle couvre).

-Les étapes de sa croissance et les transformation de son organisation spatiale dans le temps.

-L'organisation de son tissu urbain: types de fonctions (résidence, production de richesse, récréation, transports, prestige urbain), contrastes architecturaux (constructions horizontales ou verticales), contrastes économiques et sociaux (quartiers riches/quartiers pauvres).

-Les problèmes spécifiques de l'environnement urbain: pollutions en tous genres, contraintes liées à la densité et à l'expansion (le fait d'occuper une superficie plus importante), contraintes liées aux contrastes socio-spatiaux (criminalité, accès des individus aux infrastructures).

-Les politiques et la gouvernance (la manière dont les habitants essayent de prendre en main le développement de la ville pour la rendre plus "vivable") urbaines. Pour un exemple de gouvernance urbaine en vidéo, cliquez ici.


Métropole/métropolisation

Etymologiquement, une métropole est une ville-mère.

 

En histoire, on utilise ce mot dans deux sens. Il désigne d'abord les villes fondatrices de colonies dans l'Antiquité (Phocée est ainsi la métropole de Massalia) puis les pays fondateurs d'empire coloniaux à partir de l'époque moderne.

 

En géographie, une métropole est une ville importante qui joue un rôle central dans l'organisation de l'espace à différentes échelles allant du local au mondial. La métropolisation désigne à la fois le développement des métropoles et ses effets sur le territoire environnant à différentes échelles.

Lorsqu'on parle de métropolisation, on fait donc référence aux éléments suivants:

-Une concentration d'activités et de fonctions qualifiées de métropolitaines. Il s'agit d'acitivités politiques (capitale par exemple), administratives (siège du chef-lieu d'une circonscription territoriale), économiques, culturelles (musées, grandes bibliothèques). La puissance économique d'une métropople repose sur la captation d'activités de prestige. Dans un contexte de mondialisation, les activités financières (bourses, banques, assurances) et les télécommunications jouent un rôle central. La métropole opère également une redistribution de ces activités, soit par déconcentration (installation d'une partie des activités dans les quartiers périphériques, par exemple) ou par création d'un bassin d'emploi (les habitants des espaces environnants viennent travailler dans la métropole).

-Une mise en réseau d'espaces éloignés. Les métropoles tendent à développer davantage de liaisons avec des espaces éloignés de rang métropolitain (c'est-à-dire possédant le même type de puissance économique) qu'avec leur espace proche. On peut parler d'a-spatialisation: les métropoles sont liées les unes aux autres comme si l'espace qui les sépare n'existait pas. Cette mise en réseau s'effectue par des liaisons rapides (TGV, autoroutes) et par les télécommunications.

-Une réorganisation territoriale d'espaces plus ou moins proches. En plus d'organiser un bassin d'emploi et d'activité, la métropole s'étend dans l'espace (on parle d'étalement urbain) de manière multiforme et multifonctionnelle (différentes formes et fonctions urbaines coexistent, marquées par des paysages urbains différents, qui peuvent aller de paysages industriels à des paysages technologiques ou encore simplement résidentiels) et polycentrique (une métropole a plusieurs centres, qui se distinguent hiérarchiquement et selon leurs fonctions).

-Une dualisation de l'espace entre le réseau de proximité physique (l'espace environnant) et le réseau de proximité relationnelle (l'espace des métropoles et des liaisons entre elles). L'effet- tunnel contribue à laisser les espaces simplement traversés par les moyens de communication en marge du développement économique et social.

-Une dilution spatiale de l'urbanité: il n'y a plus un modèle unique et central de la ville, qui tend à se dissoudre dans les espaces environnants, notamment dans les zones périurbaines (à la jonction entre les espaces urbains, marqués par de fortes densité, et les espaces ruraux).

 

Si vous n'avez pas tout compris, retenez qu'en géographie, une métropole est une ville qui s'étale dans l'espace, qui offre des paysages et des activités variés, mais surtout, qui exerce une domination économique à différentes échelles.

 

Pour approfondir:

Elissalde B., "Métropolisation", Hypergeo.eu.

Leroy S., "Sémantiques de la métropolisation", L'Espace géographique, 2000/1, p. 78-86, disponible ici.


Missionnaire

Personne qui se consacre, par la prédication, à la diffusion d'un message religieux en vue d'y convertir les autres.


Moyen-Orient

Le Moyen-Orient est généralement défini comme une zone qui s'étend de l'Egypte à l'Iran

 et de la péninsule Arabique à la Turquie.


Mais le terme ne désigne en réalité ni un groupement officiel de pays ni un ensemble géographique clairement délimité. Il ne désigne pas non plus une identité régionale. Historiquement, cette identité s'est plutôt construite autour de la culture arabe (panarabisme) ou de la religion musulmane (umma) et non sur la base de limites géographiques. Comme les termes Proche et Extrême-Orient, c'est une une localisation relative, définie en Occident par la distance de l’espace concerné par rapport à l’Europe.


Moyen-Orient est un terme géopolitique, plus que géographique : il ne désigne pas territoire pourvu de limites fixes, mais un espace que des puissances étrangères cherchent à contrôler. La première utilisation du terme, en anglais, Middle East, fait référence, en 1902, à l’espace compris entre la mer Méditerranée et les Indes britanniques (péninsule Arabique, Golfe persique, Mésopotamie, monde persan). Les Français, dont la puissance s'exerce davantage au Levant(les actuels Liban et Syrie), utilisent davantage le terme de Proche-Orient. La Palestine, qui n'est pas plus éloignée de la mer Méditerranée que le Liban ou la Syrie, est plutôt considérée par les Britanniques, qui contrôlent ce territoire au début du XXè s., comme faisant partie du Moyen-Orient, comme la Jordanie et l’Irak.


Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le pétrole devient une ressource stratégique. Le Golfe persique et l’Iran, qui possèdent d’importantes réserves, sont alors intégrés à la définition occidentale du Moyen-Orient. Certaines définitions étendent le Moyen-Orient à la Libye, voire à l’Éthiopie et à l’Afghanistan.


Les États qui forment le Moyen-Orient sont principalement de langue arabe et de culture musulmane. Mais la Turquie et l’Iran (voire l'Afghanistan), pays musulmans, ne sont pas des pays arabes.


Le Moyen-Orient, ce n’est pas seulement un ensemble jamais tout à fait fixé d’Etats. C’est une zone stratégique, à la fois par ses réserves que par le carrefour qu’elle forme entre l’Europe et l’Asie, l’Europe et l’Afrique.


Pour approfondir

Lisa Roméo, "Moyen-Orient et Proche-Orient", Les Clés du Moyen-Orient, 18/04/2011.


Écrire commentaire

Commentaires: 0