Nouveaux rapports de force dans un monde mutlipolaire.

Avant de commencer

Mode d'emploi

Problématique

Après la guerre froide, les Etats-Unis, débarrassés de leur adversaire soviétique, dominent le monde, économiquement, diplomatiquement et militairement.

Leur puissance est relayée par les deux puissances traditionnelles que sont la France et le Royaume-Uni, ainsi que par l'OTAN.

Mais aujourd'hui, cette puissance occidentale et américaine est confrontée à la concurrence des puissances émergentes, notamment la Chine. Par ailleurs, la puissance militaire de l'Occident est aujourd'hui mise au défi par le développement du terrorisme islamiste dans le monde, avec une implantation territoriale de plus en plus forte au Moyen-Orient et une expansion en Afrique.

Qui domine aujourd'hui notre monde multipolaire?

Les notions

Multipolaire : Ce mot signifie l’existence de multiples pôles ou espaces de puissance. Nous avons vu, dans les deux leçons précédentes, la mise en place d’un monde bipolaire entre 1947 et 1949 et son écroulement entre 1989 et 1991. Un monde multipolaire le remplace avec la fin de la guerre froide. Désormais, le monde n’est plus dirigé par deux puissances, mais par plusieurs. Les Etats-Unis et la Chine s’imposent aujourd’hui comme les deux grandes puissances mondiales. Mais l’Union européenne apparaît comme une troisième grande puissance. La Russie est par ailleurs restée un des acteurs politiques majeurs à l’échelle mondiale. On voit en plus émerger des puissances régionales, parmi lesquelles les plus importantes sont le Brésil et l’Inde. Enfin, le pouvoir de la grande puissance américaine et les règles du jeu international sont défiées par des Etats qualifiés de « voyous » par la diplomatie américaine. C’est principalement le cas de l’Iran, de la Corée du Nord et de la Syrie de Bachar el-Assad. En dehors de cette multiplication des centres de puissance, on assiste en plus à l’émergence de mouvements sans lieu ni frontière. Le principal est le terrorisme islamiste. 

 

Terrorisme: Ce mot désigne l’utilisation de la terreur pour imposer des idées ou un fonctionnement économique et/ou politique. Aujourd’hui, il évoque principalement le terrorisme islamiste. Mais ce n’est pas la seule forme de terrorisme. Les premiers terroristes du monde arabe au XXè s. n’étaient d’ailleurs pas des islamistes mais des nationalistes palestiniens qui réclamaient la formation d’un Etat palestinien laïque.

 

Attention: ne mélangez pas islam, islamisme et terrorisme!

L'islam est une religion et la grande majorité des musulmans n'ont rien avoir ni avec l'islamisme, ni avec le terrorisme.

L'islamisme est une pensée politique qui affirme que la religion doit dicter la manière dont un Etat doit être gouverné. La majorité des islamistes n'ont rien à voir avec le terrorisme.

Le terrorisme islamiste est pratiqué par une minorité d'islamistes qui pensent que, pour imposer mondialement la puissance d' Islam, il faut utiliser la terreur contre l'Occident et contre les autres religions.

Les repères spatiaux

La leçon prend pour cadre spatial le monde. Elle envisage les rapports de puissance à l’échelle mondiale.

Vous devez être capable de placer sur une carte:

-les Etats-Unis

-la Chine

-la Russie et la CEI

-le territoire couvert par l’Union européenne

-les zones d'expansion du terrorisme islamiste (bande sahélienne de l'Afrique, Moyen-Orient).

Entraînez-vous.

Les repères chronologiques

La leçon commence au début du XXIè s. Nous retiendront la date du 11 septembre 2001, qui voit s’installer de nouveaux conflits dans le monde et une déstabilisation profonde du Moyen-Orient.

Le leçon va jusqu’à nos jours. Cela ne désigne aucune date en particulier. Mais nous pouvons prendre en compte les attentats de janvier 2015 en France comme un élément important de la recomposition des relations mondiales : développement de Daech (également appelé EI, Etat islamique en Irak et au Levant) et recul d'al-Qaida, conflit syrien, mutations de la présence américaine au Moyen-Orient. 

Les acteurs

 

 

 

 

 

 

 

Georges W. Bush : c'est le président des Etats-Unis de 2001 à 2008. C'est durant son mandat que se produisent les attentats du 11 septembre. C'est lui qui engage les Etats-Unis dans la guerre en Afghanistan et en Irak.

By Eric Draper/Wikimedia [Public domain]

 

 

 

 

 

 

Barack Obama: président des Etats-Unis depuis 2008. Il a mis fin à la présence américaine en Irak. C'est sous son mandat qu'Ousama Ben Laden est tué par les forces militaires américaines.

                                                                                                                                                                                                        

                                                                                                                                                                                                                                                      By Pete Souza/Wikimedia [Public domain]





D'origine sud-coréenne, Ban Ki-moon est le secrétaire général de l'ONU depuis 2007.

Le secrétaire général de l'ONU représente l'organisation dans le monde.

Il est choisi en dehors des membres permanents du Conseil de sécurité, ce qui est censé garantir son indépendance.

Son rôle est essentiellement diplomatique.


By BorecMk/Wikimedia [CC BY 2.0]

Vladimir Poutine: Succédant à Boris Eltsine, c'est l'homme fort de la Russie depuis 1999, tour à tour président et premier ministre. Il exerce un pouvoir dénoncé comme autoritaire par l'opposition russe et une partie des observateurs internationaux.

Parmi les dossiers sensibles auxquels il a été confronté, les trois principaux sont:

-Le terrorisme tchétchène : la Tchétchénie est une république musulmane du Sud-Ouest de la Fédération de Russie, qui revendique son indépendance.

-L'intervention en Géorgie en 2008. La Géorgie est un Etat souverain (=indépendant). Mais Moscou soutien la sécession (=la volonté de se séparer pour devenir indépendant) d'une partie de ce pays en intervenant militairement.

-Depuis 2014, la guerre civile en Ukraine: une partie de l'Ukraine demande son rattachement à la Russie tandis que l'autre souhaite s'affranchir de l'influence russe et se rapprocher de l'Union européenne.

Photo by Kremlin.ru/wikimedia [CC BY 3.0]

 

 


Ousama Ben Laden et al-Qaida: Ousama ben Laden est le chef du réseau terroriste islamiste al-Qaida. Ce réseau est l'organisateur des attentats du 11 septembre 2001. Ousama Ben Laden est tué par les forces militaires américaines en 2011.

 

By Hamid Mir http://www.canadafreepress.com/Wikimedia [CC BY-SA 3.0]

 

 

 

 

 

 

Saddam Hussein : Il est le dirigeant de l'Irak de 1979 à 2003. L'Irak est une dictature dans laquelle la minorité sunnite règne sur un pays majoritairement chiite. Vaincu par les Etats-Unis en 2003, Saddam Hussein est exécuté en 2006 pour crime contre l'humanité.

N/A. Edited by jjron/Wikimedia [Public domain]

 

 

 

 

 

 

Bachar al-Assad: Il est le dirigeant de la Syrie depuis 2000. La Syrie est une dictature, dans laquelle une minorité chiite (les Alaouites) règnent sur un pays majoritairement sunnite. Ce pays connaît une guerre civile depuis 2011 et une partie importante de son territoire est aujourd'hui entre les mains de Daech.

By Fabio-Rodriguez Pozzebom/Wikimedia [CC BY-SA 3.0]

Abou Bakr al-Baghadadi et Daech: Daech (l'Etat islamique en Irak et au Levant), également appelée EI, est au départ une brache d'al-Qaida. C'est une organisation terroriste sunnite dirigée par Abou Bakr al-Baghdadi. Elle s'est séparée d'al-Qaida en 2013. Elle est se considère depuis 2014 comme un Etat (c'est-à-dire un territoire indépendant, doté de frontières et d'un gouvernement) dirigé par un calife, Abu Bakr al-Baghdadi. Le mot "calife" en islam est un titre qui désigne un chef religieux, politique et militaire qui dirige les territoires musulmans. Le calife est celui qui est digne de succéder au fondateur de l'islam, le prophète Mahomet. Daech contrôle actuellement une partie de la Syrie et de l'Irak et se fixe comme objectif de réunir à terme l'ensemble des territoires musulmans sous l'autorité d'un seul et même pouvoir. Elle est également présente en Afrique, particulièrement en Afrique du Nord. 

 Photo by Thierry Erhmann/Flickr [CC BY-SA 2.0]

 

 

 

 

 

 

Hugo Chavez: C'est le président du Venezuela de 1999 à 2012 (année de sa mort). Il a mené une politique d'affirmation de l'unité de l'Amérique du Sud. Soucieux de lutter contre la domination des Etats-Unis, il s'est rapproché de pays comme l'Iran ou la Chine. Ses adversaires l'accusent d'avoir instauré au Venezuela un régime populiste (=qui appuie son pouvoir sur des fausses promesses et des discours biaisés adressés au "peuple"), voire dictatorial.

premier.gov.ru [CC BY 3.0]

 

 

 

 

 

Xi Jinping: C'est le secrétaire général du parti communiste chinois depuis 2012 et le président de la République populaire de Chine depuis 2013. La confusion entre ces deux fonctions illustre bien la non séparation des pouvoirs et surtout l'absence de multipartisme. Le régime chinois est en effet un régime autoritaire reposant sur la dictature d'un parti unique.

Les 28 pays membres de l'OTAN. By Addicted 04/Wikicommons [CC BY 3.0 http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/]
Les 28 pays membres de l'OTAN. By Addicted 04/Wikicommons [CC BY 3.0 http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/]

L'OTAN: L'Organisation du traité de l'Atlantique Nord a été créée en avril 1949. Son objectif est d'assurer la sécurité commune de ses membres et la stabilité de l'Europe et de l'Amérique du Nord.

Les premiers membres étaient, en plus des États-Unis et du Canada, les pays d'Europe occidentale et d'Europe du Nord ainsi que la Turquie.

Au départ, il s'agissait de se doter d'une défense commune contre le communisme. Depuis la fin de la guerre froide, presque tous les pays d'Europe centrale et de l'Est sont devenus membres de l'OTAN.

L'OTAN est notamment intervenu dans les guerres de l'ex-Yougoslavie dans les années 1990, en Afghanistan et en Irak dans les années 2000. Il intervient actuellement contre l'EI (Daech) en Irak et en Syrie.

Les Etats-Unis occupent une place centrale dans l'OTAN, aussi bien par leur rôle d'impulsion des opérations que par leur arsenal militaire. 

 


Les frères musulmans: C'est une  organisation islamiste sunnite égyptienne créée en 1928. Ils exercent une forte influence en Egypte depuis le Printemps arabe. Ils ont exercé un moment le pouvoir en Egypte avant d'être écartés par un coup d'Etat militaire.

 

Hassan al-Banna (le fondateur des Frères musulmans)

et, à gauche, le logo de l'organisation.

By IFPO/Flickr [CC BY-NC-SA 2.0]

Les sunnites: C'est les fidèles de la branche majoritaire de l'islam. La principale puissance sunnites est aujourd'hui l'Arabie saoudite. Al-Qaida et Daech sont sunnites.

 

Les chiites: C'est la branche minoritaire de l'Islam, elle-même découpée en de nombreuses branches. La principale puissance chiite est aujourd'hui l'Iran. La Syrie, dont la population est très majoritairement sunnite, est dominée par une branche minoritaire du chiisme (les Alaouites, dont le dictateur Bachar el-Assad est issu). L'Irak, dont la population est majoritairement chiite, est gouvernée par les chiites depuis la chute de Saddam Hussein en 2003.

L'Occident et l'expansion islamiste, du 11 septembre 2001 à nos jours

Le 11 septembre 2001, un révélateur de la puissance du terrorisme islamiste

Activité 1. Durée: 15 minutes.

 

La vidéo ci-dessus (3 minutes 42 secondes) est tirée du journal télévisé du 12 septembre 2001.

Résumez les attentats tels qu'ils y sont présentés.

Qui est le président des USA au moment de cet événement?

Que ressentez-vous en regardant la vidéo?

 

Solutions ici.

Le 11 septembre est un événement très important du XXIè s, pour deux raisons:

-Il amène les USA à adopter une politique étrangère interventionniste (=qui consiste à intervenir à l'étranger), à abandonner l'isolationnisme (=leur volonté de ne se mêler que des affaires du continent américain), qui était pourtant au cœur de la campagne présidentielle de G.W. Bush.

-Il révèle au monde entier la puissance militaire de l'islamisme, symbolisée par le réseau al-Qaida. Cette organisation, dirigée jusqu'en 2011 par Oussama Ben Laden, s'est développée dans le cadre de la guerre d'Afghanistan. L'URSS ayant envahi l'Afghanistan en 1979, des djihadistes musulmans du monde entier viennent combattre l'armée rouge. Après le départ de l'URSS, les djihadistes continuent à se battre dans différents conflits dans le monde. Au milieu des années 1990, des islamistes afghans, les Talibans, prennent le contrôle du pays. Al-Qaida reste proche d'eux.

Les interventions américaines et occidentales contre le terrorisme islamiste

Suite aux attentats du 11 septembre 2001, Georges W. Bush se lance dans une guerre contre le terrorisme.

Dès 2001, Les Etats-Unis, aidés principalement du Royaume-Uni et de la France, envahissent l'Afghanistan. Ils renversent le régime des talibans mais n'arrivent pas à capturer Ben Laden. Ils mettent en place un régime démocratique. Mais les Talibans restent présents et mènent une guérilla contre le nouveau régime et la présence occidentale. Jusqu'à la fin 2014, l'OTAN maintien presque 60 000 soldats en Afghanistan. Après le retrait de l'OTAN, les Etats-Unis ont quand même maintenu près de 10 000 hommes en Afghanistan.

Activité 2. Durée 10 minutes.

 

La vidéo ci-dessus (2 minutes 31 secondes) est tirée du journal télévisé. Elle montre la persistance d'une force militaire talibane après la chute de l'Etat taliban.

 

  1. Combien d'années après la victoire de la coalition les événements se sont-ils produits?
  2. Quel est le mode opératoire des Talibans?
  3. Qu'est-ce qui rend difficile la lutte contre les Talibans?
  4. Pourquoi les Français maintiennent-ils une présence militaire en Afghanistan malgré tout?

Solutions ici.

En 2003, les Etats-Unis attaquent l'Irak.

Officiellement, ils veulent renverser le dictateur sunnite Saddam Hussein. Ce dernier a dejà connu une guerre contre une coalition occidentale en 1990, lorsqu'il a voulu envahir son voisin, le Koweit.

Cette fois, il est accusé (à tort, et les Etats-Unis le savent) de détenir des armes de destruction massive et de protéger les terroristes d'al-Qaida.

Les Etats-Unis ont également pour objectif officiel de mettre en place une démocratie dans laquelle les chiites irakiens, majoritaires mais opprimés par une minorité sunnite, auraient enfin leur part du pouvoir.

L'armée irakienne est rapidement vaincue et Saddam Hussein est exécuté en 2006 pour crime contre l'humanité.

Mais la démocratie irakienne n'arrive pas à fonctionner. Al-Qaida mène des attaques régulières contre les chiites.Le gouvernement, dominé par les chiites, mène une politique d'exclusion des sunnites.

Depuis 2014, Daech (l'Etat islamique), une ancienne branche d'al-Qaida devenue indépendante, s'est emparée d'une moitié du territoire irakien.

Les Américains restent présents en Irak jusqu'en 2011. En effet, c'était un des engagements de campagne de Barack Obama, président élu en 2008, de procéder au retrait des forces américaines, enlisées dans le bourbier irakien (s'enliser dans un bourbier: se prendre les pieds dans un terrain vaseux dont on n'arrive plus à s'extraire). La France, dès 2003, a refusé de participer à la guerre en Irak.

 

Aujourd'hui, une coalition occidentale dirigée par les Etats-Unis est à nouveau engagée en Irak, cette fois contre l'Etat islamique.

 

Par ailleurs, un second front de la lutte des occidentaux contre le terrorisme islamiste existe maintenant en Afrique. La France est intervenue au Mali en 2013 contre une insurrection armée islamiste.


En effet, le terrorisme islamiste se déploie comme un réseau d'organisations plus ou moins liées et plus ou moins coordonnées, ce qui rend très difficile de le combattre. Les attentats de la semaine du 5 janvier 2015 en France révèlent la complexité des liaisons au sein des réseaux du terrorisme international.

Qui sont les terroristes dans les pays occidentaux?

Activité 3: 15 minutes.

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour regarder une vidéo sur France TV info, datant du 10 janvier 2015.

Cliquez ensuite ici pour lire l'article du journal Le Monde, du 11 janvier 2015, intitulé "Dans une vidéo posthume, Amedy Coulibaly revendique l'attentat de Montrouge".

  1. D'après la vidéo, où les auteurs des attentats se sont-ils connus? Pourquoi se trouvaient-ils là?
  2. D'après la vidéo et l'article, à quelles organisations les auteurs étaient-ils liés?
  3. D'après la vidéo, combien de personnes en France pourraient-elles être surveillées pour terrorisme?
  4. Comment, dans la vidéo et l'article, les auteurs justifient-ils les attentats qu'ils ont commis?

 

Solutions ici.

L'islamisme, un monde complexe qui ne se résume pas au terrorisme islamiste

Le terrorisme est aujourd'hui une réalité omniprésente dans l'actualité et la géopolitique mondiale. Néanmoins, l'islamisme ne doit pas se résumer pour vous au terrorisme.

En effet, l'islamisme renvoie au positionnement de certains Etats du monde: ces Etats se déclarent "islamiques". C'est le cas de l'Iran ou de l'Arabie Saoudite, par exemple. Cela signifie que leur constitution s'appuie sur la loi islamique (la charia).

Il y a également des Etats qui sont gouvernés ou ont pu être gouvernés par des partis islamistes. Un gouvernement islamiste ne signifie pas l'application de la charia, mais une prise en compte de l'islam (comme religion) dans la vie politique. En Turquie, l'actuel président, R. T. Erdogan, au pouvoir depuis 12 ans (d'abord comme premier ministre) appartient à un parti conservateur (l'AKP) qui est souvent présenté comme islamiste modéré. Une de ses réformes a par exemple consisté à autoriser le port du voile à l'université.


Ce que vous devez retenir, c'est que l'islam est aujourd'hui devenu une référence politique importante pour les habitants des pays musulmans, qui le posent en concurrent des valeurs occidentales.

Après le Printemps arabe (révolte des citoyens des différents pays arabes en 2011, qui a mené au renversement des régimes en place), deux pays ont vu l'arrivée au pouvoir de partis islamistes.

En Tunisie (pays qui a donné le départ du Printemps arabe), c'est le parti islamiste Ennahda (interdit jusqu'au 2011), qui devient démocratiquement la première force politique du pays.

En Egypte, les Frères musulmans exercent le pouvoir entre 2012 et 2013, après la chute du président Housni Moubarak, au pouvoir depuis 30 ans. Les Frères musulmans ont fait élire un des leurs membres, Mohammed Morsi, président. Mais ce dernier a été renversé par un coup d'Etat militaire et aujourd'hui les membres des Frères musulmans sont activement poursuivis en Egypte.

Les Etats-Unis, une puissance contestée dans un monde multipolaire

Ce titre est celui d'une carte interactive proposée sur le site de l'académie de Paris. 

 

Activité 4. Durée: 20 minutes.

Nous allons utiliser cette carte comme un un plateau sur lequel nous allons disposer les forces en présence dans la géopolitique mondiale.

Cliquez ici pour accéder à la carte.

Le fond du tableau: les inégalités socio-économiques dans le monde

En cliquant sur la ligne concernée (dans la première partie de la légende), placez la limite conventionnelle Nord-Sud.

Cette ligne coupe le globe en deux. Au Nord de la ligne, se trouve le monde riche et développé, au Sud, les PED (pays en développement). Fixée en 1980, dans le cadre d'une commission de l'ONU, cette ligne ne reflète plus aujourd'hui toute la complexité des contrastes économiques et sociaux dans le monde (c'est une limite conventionnelle, qu'on utilise par convention, par habitude). Certains pays qui sont au Sud de la ligne sont aujourd'hui des puissances émergentes.

 

Vous devez savoir dessiner cette ligne sans hésiter sur un planisphère.

Ce n'est pas bien compliqué:

-Elle passe entre les Etats-Unis et le Mexique.

-Elle coupe l'Atlantique.

-Elle coupe la Méditerranée au Nord de l'Afrique et passe au Nord de la Turquie. Le petit crochet qu'elle fait au Moyen-Orient, c'est Israël, pays riche et développé.

-Elle suit la frontière sud de la Russie.

-Elle passe entre la Corée du Nord (pays en développement) et la Corée du Sud (pays riche et développé) en laissant le Japon à droite de la ligne.

-Elle passe au Nord des archipels (ensembles d'îles) du Pacifique.

-Elle englobe l'Australie et la Nouvelle-Zélande dans les pays du Nord.

Entraînez-vous.

 

Maintenant, placez les pays développés et les grandes puissances traditionnelles (qui font en fait partie des pays développés). Avez-vous remarqué? Toutes les plages jaunes et rouges se retrouvent du même côté de la limite conventionnelle Nord-Sud.

 

A présent, les pays émergents

Notez d'abord qu'ils sont principalement au Sud de la limite conventionnelle Nord-Sud (une exception: la Russie). Ils sont 10 en tout.

Il faut en connaître la liste par coeur:

-le groupe des BRIC: les plus puissants des pays émergents, Brésil, Russie, Inde, Chine

-ajoutez le Mexique et l'Argentine pour l'Amérique latine, la Turquie et l'Arabie Saoudite pour le Moyen-Orient, l'Indonésie pour l'Asie pacifique et l'Afrique du Sud.

 

Ajoutez les PED et les pays les moins avancés (ou PMA; ils font partie des PED en réalité).

Vous remarquez que les PMA sont surtout des pays d'Afrique subsaharienne (=partie de l'Afrique qui est au Sud du Sahara).

 

En remplissant cette partie de la carte interactive, vous venez de décrire les inégalités sociales (=de développement) et économiques (= de production de richesse) dans le monde.

En plaçant les grandes puissances traditionnelles et les pays émergents, vous avez aussi entamé la description géopolitique du monde: qui possède le pouvoir sur le globe?

Retirez toutes les plages de couleur socio-économiques (PED, pays développés, PMA) et complétons la partie géopolitique.

Les acteurs: qui domine le monde ?

La réponse à cette question est compliquée.


La première puissance mondiale (cliquez sur cet élément de la légende), vous vous en doutiez, c'est le Etats-Unis.


Mais cette puissance et les autres puissances traditionnelles (Royaume-Uni, France, Allemagne, Japon) sont désormais en concurrence avec des puissances émergentes.


L'une de ces puissances est en réalité ancienne: c'est la Russie. C'est sur le plan économique qu'elle est émergente car ce pays a connu une forte crise avec la chute du communisme dans les années 1990 et a dû reconstruire son économie.


Toutes les autres sont issues de l'industrialisation, dans la seconde moitié du XXè siècle, des pays qu'on appelait le Tiers-Monde et qu'on appelle aujourd'hui le Sud économique. Industrialisation, cela veut dire conversion d'une économie agraire (basée sur la production agricole) à une économie industrielle (basée sur la production de biens manufacturés), mais aussi de services (commerces, transports).

Ces pays, en s'enrichissant, ont confirmé une domination géopolitique ancienne (c'est le cas de la Chine) ou se sont imposés comme de nouvelles puissances régionales (notamment en s'affranchissant de l'influence des Etats-Unis, comme c'est le cas pour les pays émergents d'Amérique latine).

La richesse de ces pays repose sur une matière première (Arabie Saoudite, Brésil), la mise à profit d'une main d’œuvre abondante et bon marché (Chine, Indonésie), une main d’œuvre particulièrement qualifiée dans le domaine technologique (Inde), une disponibilité très importante en terres cultivables (Brésil), une stabilité politique exceptionnelle (Afrique du Sud).


Certaines puissances régionales ont suffisamment étoffé (=grossi) leur influence pour devenir des concurrent potentiels (=possibles) des Etats-Unis. Cliquez sur le symbole correspondant: vous constatez sans surprise qu'il s'agit de la Chine, de l'Inde et du Brésil. C'est les pays les plus peuplés et/ou grands du monde et certains (Chine, Inde) possèdent l'arme nucléaire. Mais l'auteur de la carte a oublié une puissance majeure: la Russie, qui possède l'arme nucléaire et qui est aujourd'hui un des principaux concurrents de l'influence américaine dans le monde, notamment au Moyen-Orient.


Enfin, un concurrent économique et politique sérieux des Etats-Unis est l'Union Européenne, qui compte 28 Etats membres (la majorité des pays d'Europe). Deux pays de l'Union européenne sont membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (France, Royaume-Uni). L'UE joue un rôle central dans le commerce mondial: elle y arrive en 2è place après la Chine, mais avant les Etats-Unis.

Pour résumer, les Etats-Unis dominent le monde, mais leur puissance est de plus en plus contestée.

Les points majeurs de tension dans le monde

Cliquez à présent sur le symbole correspondant aux conflits armés récents.

En Afrique, ils se concentrent dans une petite bande de l'Afrique subsaharienne qu'on appelle le Sahel. Ces conflits sont très complexes à décrire et ne se rattachent pas à une catégorie unique. Ils sont liés à quatre types de problèmes:

-ethniques (on parle d'ethnies pour désigner des groupes humains qui partageraient des caractéristiques communes du point de vue culturel et une identité historique commune)

-religieuses, avec une opposition entre populations de religion musulmane et chrétienne

-économiques, avec une opposition entre population d'agriculteurs sédentaires et d'éleveurs nomades

-géopolitiques, en lien avec les intérêts politiques et économiques des anciennes puissances coloniales (France, Royaume-Uni) et des grandes puissances mondiales (Etats-Unis, Russie, Chine). 

 

Au Moyen-Orient, ils renvoient :

-au conflit israelo-palestinien et à la situation particulièrement difficile qui règne actuellement dans la bande de Gaza

-aux conflits actuels en Irak et en Syrie (frappes de l'OTAN contre Daech)

-à la guerilla en Afghanistan

 

Cliquez enfin sur "zone de forte instabilité politique".

Sans surprise, vous voyez réapparaître:

-L'ensemble du Moyen-Orient.

-Une grande partie de l'Afrique: ce continent est confronté à la difficulté pour les pays africains à installer des pouvoirs politiques légitimes (=acceptés par la population) depuis la décolonisation. Les coups d'Etats sont très fréquents et l'Afrique connaît aujourd'hui une importante expansion de l'islamisme : pensez à l'organisation Boko Haram, active au Nigeria, mais également à l'intervention française en 2013 au Mali, également en lien avec une menace islamiste.

-Non visibles sur la carte, d'autres zones connaissent de fortes tensions: la frontière entre la Corée du Nord (un régime dictatorial qui possède l'arme nucléaire) et la Corée du Sud, et, en plein cœur de l'Europe, l'Ukraine en guerre civile.

Les armes au service de la puissance

La bombe nucléaire joue un rôle déterminant dans la géopolitique mondiale!

Pendant la guerre froide, il y avait une situation d'équilibre de la terreur, fondée sur la certitude d'une destruction mutuelle en cas d'utilisation de la Bombe.

Regardez, l'extrait ci-dessous du film de Stanley Kubrick, Doctor Strangelove (docteur Folamour en français).

Ce film, datant de 1964, suit de peu la crise de Cuba: en 1962, les Etats-Unis se rendent compte que l'URSS est en train d'approvisionner Cuba, une île qui se trouve au large de leur côte Atlantique, en missiles nucléaires. Le président Kennedy menace Khrouchtchev, premier président du PCUS, de couler les navires qui apportent les missiles. Au bout d'une semaine de tension, Khrouchtchev arrête les livraisons. Les Etats-Unis sortent gagnants de la crise.

Dans l'extrait du film, vous voyez la manière dont le cinéaste s'imagine la fin du monde: une succession de champignons nucléaires (forme particulière que prend une explosion nucléaire, semblable à un champignon).

Docteur Folamour est une comédie, mais ce film représente une angoisse réelle des contemporains de la guerre froide. D'ailleurs, son sous-titre est "comment j'ai appris à aimer la Bombe et à ne plus m'en faire".

Sur votre carte du monde, vous pouvez maintenant ajouter, en cliquant sur le symbole approprié, les puissances nucléaires signataires du TNP.

 

Le TNP, c'est le traité de non-prolifération des armes nucléaires, signé en 1968. Il a pour objectif de limiter la prolifération (l'élargissement à de nouveaux pays) de la fabrication de la bombe nucléaire.

Les 5 Etats signataires (on parle de "club des cinq") sont les premiers à s'être dotés de l'arme, dans l'ordre:

-Etats-Unis, Russie (URSS), Royaume-Uni. Ces pays ont déjà l'arme nucléaire à la fin des années 1950.

-La France et la Chine font leurs premiers essais dans les années 1960.

Mais le club des cinq est loin de contrôler à lui seul l'arme nucléaire.

 

Cliquez sur Etats non signataires du TNP. Vous voyez apparaître l'Inde (années 1970), le Pakistan (années 1990) et Israël (dispose d'un programme nucléaire depuis les années 1950 mais ne l'a jamais reconnu officiellement) .


Cliquez maintenant sur le symbole des pays en voie de posséder l'arme nucléaire. Vous voyez apparaître ceux que les Etats-Unis qualifient d'"Etats voyous": la Corée du Nord et l'Iran, qu'on soupçonne de développer l'arme nucléaire sans avoir de certitude sur leur véritable capacité militaire dans ce domaine.

 

Vous l'aurez compris, la possession ou non de la bombe nucléaire est déterminante dans la géopolitique mondiale:

-les Etats qui la possèdent de manière officielle (c'est-à-dire marquée par la signature du TNP), sont les puissances légitimes

-ceux qui la possèdent sans accepter les règles du TNP sont soit tolérés (Inde, Pakistan, Israël), soient considérés comme des Etats criminels qui violent les règles du droit international.

 

Mais l'arme nucléaire ne résume pas l'arsenal nucléaire mondial. En effet, elle reste une force de dissuasion (=elle sert à dissuader ceux qui veulent attaquer les pays qui la possèdent) et c'est avec des armes classiques que se mènent les nombreuses guerres que connaît la planète aujourd'hui.

Une grande partie de ces armes (40 à 60% d'après l'ONU) circule de façon illicite (=clandestinement, sans respecter les lois). Mais la fabrication et la livraison d'armes est aussi, pour les pays les plus puissants, un instrument d'affirmation de leur puissance.

 

C'est ce qu'illustre le soutien militaire et technique plus ou moins officiel apporté par la Russie à Bachar el-Assad depuis le début de la guerre en Syrie en 2011.

Bachar el-Assad est en effet considéré par la communauté internationale comme responsable de crimes contre la population civile syrienne. C'est pourquoi les puissances occidentales, tout en combattant Daech (l'EI) en Irak et en Syrie, refusent leur aide au président syrien et souhaitent son départ. Néanmoins, le camp des puissances qui contestent le pouvoir des Etats-Unis (Russie, Iran, Chine) souhaite le maintien de Bachar el-Assad au pouvoir.

Pour approfondir ce point, "A l'ONU, Obama et Poutine s'accusent d'alimenter le chaos", Le Monde, 29/09/2015.

La Chine, première puissance mondiale?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Portrait officiel de Mao Zedong, attribué à Zhang Zhenshi (1914-92).

http://www.flickr.com/photos/richardfisher/3451116326/ Wikicommons [CC-BY 2.0]

La Chine est un pays communiste. C'est un Etat autoritaire, dans lequel le parti unique, le Parti communiste chinois, dirige l'ensemble de la vie politique et économique.

 

La Chine est devenue communiste en 1949. Mao Zedong (ou Mao Tsé-Toung), premier secrétaire du Parti, mène la révolution. C'est lui qui déclare la création de la République populaire de Chine (RPC) en octobre 1949.

 

Néanmoins, l'île de Taiwan reste aux mains du parti nationaliste, dirigé par Tchang Kai-chek. C'est un pays souverain (=indépendant), qui ne fait pas partie de la RPC.

 

La Chine de Mao Zedong est au départ très liée à l'URSS, mais les relations se brouillent, notamment à cause de conflits frontaliers, dans les années 1960.

 

Après la mort de Mao Zedong en 1976, la Chine commence à se libéraliser économiquement. Elle ouvre certaines parties de son littoral aux investissements étrangers. C'est cette politique, qui permet le décollage chinois.

 

La Chine, dirigée par Xi-Jinping est aujourd'hui la première puissance économique mondiale. Elle possède le premier PIB mondial et la première place dans le commerce mondial.

Mais le yuan (monnaie chinoise, 1.6% des transactions commerciales mondiales) ne peut pas rivaliser avec le dollar (42% des transactions commerciales mondiales). Les bases militaires chinoises sont essentiellement implantées en Asie du Sud, alors que les Etats-Unis sont présents sur tous les continents. Le budget militaire américain pèse à lui tout seul pour près de la moitié du budget militaire mondial. La Chine essaye néanmoins de concurrencer le pouvoir des Etats-Unis en s'alliant avec des puissances concurrentes comme la Russie, le Venezuela, le Brésil ou l'Iran.

 

La Chine est donc bien la première puissance économique, mais non géopolitique, mondiale.

Pour approfondir, vous pouvez consulter les cartes du numéro de l'émission Le Dessous des cartes (Arte) consacré à la concurrence Etats-Unis/Chine.

L'ONU, ou l'impossible gouvernance mondiale

Flag by Wilfried Huss/Anonymous/Wikicommons [Public domain]

L'Organisation des nations unies a été fondée en 1945, après la Seconde Guerre mondiale. Elle regroupe 193 états membres soit la quasi totalité des Etats du monde.

Elle est chargée du maintient de la paix dans le monde. Mais elle n'a jamais pu jouer son rôle. En effet, les Etats les plus importants, qui siègent comme membres permanents du conseil de sécurité (Etats-Unis, Royaume-Uni, URSS puis Russie, Chine, France), qui prend les décisions les plus importantes, sont constamment en désaccord. 

Généralement, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France sont d'un côté, la Russie et la Chine de l'autre. C'est le cas depuis la guerre froide et cela n'a pas changé après 1991.

Les casques bleus de l'ONU interviennent en cas de conflit pour protéger les civils. Mais leur présence sur les zones de conflit est en fait peu efficace.

Dans le conflit syrien et dans la lutte contre Daech en Irak et en Syrie, l'ONU reste en retrait. C'est autour des Etats-Unis et de l'OTAN que s'organise la coalition internationale qui mène les frappes contre Daech. Cela s'explique par les désaccords entre les membres permanents du conseil de sécurité.

Dans ce contexte, l'intervention de l'ONU est surtout centrée sur l'aide aux réfugiés syriens (à travers l'action du Haut Commissariat aux réfugiés). 

Ce que vous devez retenir de cette leçon

Nous vivons dans un monde multipolaire dans lequel la puissance des Etats-Unis se trouve disputée par des puissances économiques (Union-Européenne) et géopolitiques (Russie, France, Royaume-Uni) anciennes, mais également émergentes (la Chine, Etats puissants d'Amérique du Sud, Iran). 

A cette concurrence d'autres Etats s'ajoute la déstabilisation liée à l'expansion du terrorisme islamiste qui cherche en plus, avec Daech (l'EI) à se donner une forme d'Etat (au Moyen-Orient).

L'affaiblissement de la puissance des Etats-Unis ne s'accompagne pas d'un renforcement du rôle de l'ONU. Au contraire, les conflits et le jeu des forces entre les grandes puissances tend à paralyser l'action du Conseil de sécurité.

Le Moyen-Orient et l'Afrique sahélienne (=du Sahel) sont aujourd'hui les foyers principaux d'instabilité dans le monde.

Enfin, derrière la multipolarité du monde, on peut quand même repérer la concurrence entre deux grands blocs: le bloc occidental d'un côté et celui des puissances émergentes, qui ont tendance à se ranger derrière la Chine et l'URSS.

Pour faire votre fiche de révision

La méthode, c'est ici.

Les dates importantes: 1949 (rappel); 11 septembre 2001; 2003; 2011; 2014; janvier 2015.

Les définitions et sigles à connaître (en plus des notions): Etat, industrialisation, TNP, PED, PMA, EI/DAECH, OTAN; RPC, Etat islamique, Printemps arabe.

Ajoutez Mao Zedong à la liste des personnages de cette leçon.


Écrire commentaire

Commentaires: 0