Décolonisation. Activité 9. Correction

Emission radio

 

Soyez attentif au bruit de fond de l'émission radio. Où et quand sommes-nous? Que se passe-t-il?

 

Nous sommes à Accra, capitale de la Côte de l'Or et nouvelle capitale du Ghana, le 5 mars 1957, un peu avant minuit. On célèbre le passage à l'indépendance du pays à minuit, le 6 mars 1957.

 

Comment sont habillés les ministres du nouvel Etat qui apparaissent à la tribune?

 

Les ministres sont habillés en prisonniers, en mémoire de leur lutte pour l'émancipation et de la répression britannique.

 

Quels personnages importants sont présents dans la salle? 

La duchesse de Kent représente l'empire britannique, désormais ex-métropole du Ghana. Mais d'autres nationalistes africains sont venus, comme Habib Bourguiba, leader du mouvement pour l'émancipation de la Tunisie, devenue indépendante l'année précédente. Nixon, président des Etats-Unis est évidemment venu célébrer l'indépendance du premier Etat subsaharien. Des célébrités, comme le musicien Louis Armstrong, sont également présentes. 

 

 

Article

 

Quel est le parcours de Nkrumah jusqu'en 1957? 

 

Nkrumah, originaire de la Gold Coast (Côte de l’Or), une colonie britannique en Afrique de l’Ouest,  est le fils unique d’une commerçante et d’un chercheur d’or.

Il fait des études aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. C’est là qu’il s’initie à la littérature noire américaine et rencontre des nationalistes anticolonialistes africains qu’il rejoint dans leur combat.

Rentré au pays après la Seconde Guerre mondiale, il est emprisonné pour agitation politique à l’occasion d’une manifestation contre le gouvernement britannique. Il devient alors un héros populaire et les Britanniques sont obligés de le sortir de prison et d’accorder des élections libres.

Le parti de Nkrumah remporte ces élections et il devient premier ministre en 1952.

 

Ses succès électoraux lui permettent de négocier l’indépendance, accordée par les Britanniques en 1957.

 

Comment le panafricanisme (volonté d'émanciper l'Afrique et de l'unifier) s'incarne-t-il dans la politique menée par Nkrumah? 

 

Le panafricanisme de Nkrumah est influencé par le marxisme. Nkrumah veut émanciper l’Afrique et l’unifier. Cela se traduit par le soutien à d’autres pays Africains qui demandent l’indépendance et par les réunion de chefs d’Etats africains pour réfléchir au développement de l’Afrique. Cette recherche de l’unité s’accompagne d’une politique de non-alignement dans le contexte de la guerre froide.

 

 

Comment se termine la carrière politique de Nkrumah?

 

La carrière politique de Nkrumah prend un tournant dictatorial dans les années 1960. En effet, l’échec de ses projets de développement entraîne une montée des oppositions contre laquelle Nkrumah n’arrive pas à se protéger. Il est en reversé en 1966 et doit d’exiler. 

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0