Les déserts humaines, des espaces à forte contrainte physique. 

Sur la carte du globe, les zones de faible peuplement sont des zones de forte contrainte liée au relief, au climat et à la végétation.

Le versant Nord du mont Everest, au Tibet. By L. Galuzzi/wikicommons [CC BY-SA 3.0] Aux pieds du photographe, on trouve une végétation rase sur un sol rocailleux. Sur les sommets, c'est l'étage nival, formé de rochers et de neiges persistantes.
Le versant Nord du mont Everest, au Tibet. By L. Galuzzi/wikicommons [CC BY-SA 3.0] Aux pieds du photographe, on trouve une végétation rase sur un sol rocailleux. Sur les sommets, c'est l'étage nival, formé de rochers et de neiges persistantes.

L'Asie centrale, un des grands déserts humains de la planète, connaît deux grands types de contraintes. La première série de contrainte est liée au relief accidenté (contraignant pour la circulation et pour l'installation humaine) aux très hautes latitudes (l'Himalaya culmine au mont Everest à 8848 m) qui s'accompagnent d'une diminution de l'oxygène présent dans l'air, d'une chute des températures et d'une raréfaction progressive de la végétation (dans l'Himalaya, l'étage forestier s'arrête autour de 3900 m). L'autre contrainte est celle de l'aridité, liée à la continentalité. Les plateaux d'Asie centrale se caractérisent ainsi par des zones de prairie rase (appelées steppes) et de déserts. Ici domine le nomadisme, les populations d'éleveurs s'adaptant, par leur déplacement, aux disponibilités végétales.

Chameaux dans la steppe en Mongolie. Au loin, les dunes du désert de Gobi.By Doron/wikicommons [CC BY-SA 3.0]
Chameaux dans la steppe en Mongolie. Au loin, les dunes du désert de Gobi.By Doron/wikicommons [CC BY-SA 3.0]

Le désert du Sahara, dans la partie Nord de l'Afrique, se caractérise par des températures élevées liées à une forte incidence des rayons du soleil (nous sommes en zone intertropicale) et des précipitations quasi absentes. Le sable et la pierre à perte de vue ou le paysage mouvant des dunes forment un milieu hostile dans lequel l'agriculture, en dehors des zones d'oasis (près d'une source ou d'une nappe phréatique proche de la surface) est impossible et où la circulation (risque d'insolation, de déshydratation et de désorientation) est très difficile. 

Le désert du Sahara en Libye. By Victor Kornyenko/Wikicommons [CC BY-SA 3.0] Le soleil, frappant à la verticale, envoie très loin l'ombre du palmier, seule végétation visible au milieu de l'immense étendue de sable.
Le désert du Sahara en Libye. By Victor Kornyenko/Wikicommons [CC BY-SA 3.0] Le soleil, frappant à la verticale, envoie très loin l'ombre du palmier, seule végétation visible au milieu de l'immense étendue de sable.

La jungle, ou forêt vierge équatoriale (température et pluviométrie élevées) est un autre espace à forte contrainte. La circulation est difficile en raison de la densité de la végétation, qui abrite par ailleurs une multiplicité d'espèces animales dangereuses. Dans la photographie ci-dessous, dans le parc national de Kakum au Ghana, en Afrique, un passage suspendu dans la canopée (sommet des arbres) a été mis en place pour permettre l'accès des touristes sur 350 m. 

By Chiappinik/wikipedia [CC BY 2.5]
By Chiappinik/wikipedia [CC BY 2.5]

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Eryne Boiteux (jeudi, 15 janvier 2015 21:03)

    Bonjours Mme Chaar , c'est Eryne une élève de la classe de 6ème1.Je voulais vous dire que je trouve qu'il y a pleins d'informations utiles pour les évaluations sur votre site et que j'aime bien les images, elles sont sont jolies !!! Bonne soirée et a demain .
    Eryne Boiteux

  • #2

    histoirgeo (jeudi, 15 janvier 2015 21:11)

    Merci Eryne! Ce petit mot de votre part me fait très plaisir!
    A demain. Reposez-vous bien avant le contrôle.
    Nada Chaar