Course-poursuite à la découverte du monde


Un monde en voie d'élargissement

Le grand commerce européen, emprunte depuis le Moyen-Âge, les routes terrestres de l'Asie, atteintes par la Méditerranée. Ce grand commerce oriental, que développent depuis le IXè s. les cités marchandes italiennes grâce notamment aux privilèges que leur accorde l'empire byzantin, s'accroît à partir du XIè s., avec les Croisades et l'installation (éphémère politiquement mais plus durable sur le plan commercial) des Occidentaux au Sud-Est de la Méditerranée. Les Européens ont gagné un accès plus aisé aux routes de la soie et des épices de l'extrême-Orient et aux routes africaines de l'or.

Néanmoins, la difficulté d'accès par la terre aux marchés et aux ressources tant convoités de l'Afrique et de l'Asie, en raison des distances, du climat et des nombreux ennemis à affronter, amène les Européens à explorer les routes maritimes. Il s'agit aussi de contourner les deux grandes puissances maritimes italiennes: Gênes (en perte de vitesse à la fin du Moyen-Âge) et Venise. La prise en 1453 par les Ottomans de Constantinople et la fin de l'empire Byzantin, contribue à renforcer ce projet.

Les Portugais sont les premiers dans la course. Après la prise de Ceuta au royaume musulman des Mérinides en 1415, qui leur ouvre le détroit de Gibraltar, ils se lancent dans la découverte de l'Atlantique. Ils accostent à Madère (1419), puis aux Acores (1427) avant de dépasser en 1434 le cap Bojador (au Sahara Occidental), dernier point connu des Occidentaux en Afrique. En 1483, ils atteignent l'embouchure du Congo. Abandonnant la navigation côtière (cabotage), ils s'aventurent au large, découvrant le Groenland et Terre-Neuve en 1474. Batholomeu Diaz, navigant au large de l'Afrique, dépasse en 1488 la pointe Sud du continent, notre actuel cap de Bonne-Epérance, qu'il appelle "cap des Tempêtes", en raison des conditions difficiles de navigation (voir l'article "Découvertes portugaises" de Wikipedia). 

C'est dans ce contexte que Christophe Colomb, fils d'un marchand génois, arrive à convaincre la reine Isabelle de Castille de financer son expédition pour atteindre les Indes par l'ouest.


Le Portugal et l'Espagne à la conquête du monde aux XVè et XVIè siècles

A vous de jouer maintenant!

Cliquez ici pour atteindre la carte interactive des Grandes découvertes proposée par FranceTV Education (destinée aux enfants, elle a l'avantage d'être synthétique). Apprenez ce qu'est-une caravelle, familiarisez-vous avec les outils de navigations et les grands explorateurs, parmi lesquels ceux du royaume de France tentent également de se faire une place.

Alors, qui a gagné la course?

 

Complétez votre recherche avec l'exposition en ligne Cartes marines de la BNF. La partie Découverte du monde vous permettra d'explorer la navigation européenne, ses routes et ses marchandises, les fameuses "épices". Vous pourrez suivre de près la course des Portugais et des Espagnols et découvrir le Nouveau monde des Européens des XVè et XVIè s.

Vous pourrez ensuite visiter la partie Cartes marines, qui vous permettra de voir comment l'élargissement du monde connu transforme les représentations cartographiques.

Liens indiqués dans l'article

Vous avez aimé cet article? 


Écrire commentaire

Commentaires : 0