1989-1991: L'effondrement du communisme soviétique

Entre 1989 et 1991, les relations internationales se trouvent bouleversées par la fin du communisme européen et la chute de l'URSS.

Avant de commencer

Mode d'emploi

Problématique

Entre 1989 et 1991, le communisme européen s'effondre, avec la chute du mur de Berlin, la démocratisation des démocraties populaires et la fin de l'URSS.

Comment les démocraties populaires deviennent-elles des démocraties libérales?

Comment l'URSS se libéralise-t-elle avant de s'effondrer et de laisser la place à la CEI?

Comment la libéralisation de l'Europe de l'Est aboutit-elle à la fin de la guerre froide avec l'Occident?

Comment et pourquoi la chute du communisme s'accompagne-t-elle d'une recomposition (=réarrangement) des frontières en Europe de l'Est?

Notions de la leçon

Nationalités: les nationalités sont des groupes humains qui se considèrent comme possédant une identité culturelle et politique qui les distingue des autres et doit être reconnue. Cette reconnaissance peut prendre la forme d'une autonomie régionale ou bien de la création d'un Etat.

Monde bipolaire: voir leçon précédente

Guerre froide: voir leçon précédente

Repères chronologiques

1989 est l'année de l'écroulement du bloc de l'Est, marquée principalement par la chute du mur de Berlin.

Après 1989, l'Europe connaît un mouvement des nationalités qui se traduit par des guerres civiles et par un redécoupages de la carte du continent.

1991 est la date de la fin de l'URSS.

Repères spatiaux

Les repères spatiaux restent les mêmes que ceux de la leçon précédente: URSS+bloc de l'Est.

Mais il faut y ajouter la nouvelle carte de l'Europe après la chute du communisme (voir plus bas dans la leçon).

Du mur de Berlin à l'effondrement du bloc de l'Est

Le mur de Berlin est sans doute l'emblème (=le symbole principal) de la guerre froide. Si sa construction en 1961 symbolise la bipolarisation du monde et la coupure, perçue comme irréparable entre l'Ouest et l'Est, sa destruction en 1989 est devenue le symbole de la fin de la guerre froide et du retour des libertés. 

Naissance d'un mur

Activité. Durée: 15 minutes.


Cliquez ici pour regarder un extrait vidéo (il commence à 2 minutes 46). Arrêtez le visionnage à 5 minutes et 21 secondes. Répondez, au fur et à mesure de la vidéo, aux questions ci-dessous.

  1. Quelle est la date de la mort de Staline ?
  2. Quel événement important marque l’année de la mort de Staline en RDA ?
  3. Qui dirige l'URSS après Staline?
  4. Pourquoi les Allemands de l’Est quittent-ils massivement la RDA pour la RFA ?
  5. Combien d’Allemands de l’Est sont concernés entre 1949 et 1961 ?
  6. Pourquoi est-ce un problème pour la RDA ?
  7. Quelle réponse la RDA, aidée par l’URSS, donne-t-elle au problème ? A quelle date ?
  8. Quelle est la réaction des Occidentaux ?
  9. En quelle année le président américain prononce-t-il un célèbre discours de solidarité avec les Allemands de l’Est ?
  10. Qui est ce président ?
  11. Quand Willy Brandt devient-il chancelier de la RFA ?
  12. Quelle politique met-il en place ? En quoi consiste-t-elle ? Donnez un exemple.
  13. Cette politique suffit-elle à réduire la coupure entre l'Allemagne de l'Est et l'Allemagne de l'Ouest? 

 

Solutions ici.

Fin du communisme soviétique en Europe

Activité. Durée: 10 minutes. 


Cliquez ici pour regarder la suite de la vidéo.

Répondez aux questions au fur et à mesure.

 

  1. Qui est le dirigeant de l’URSS à partir de 1985 ?
  2. Quelle politique met-il en place ? En quoi consiste-t-elle ?
  3. Quelle est la conséquence de cette politique sur les pays d’Europe de l’Est ?
  4. Comment la RDA est-elle touchée ?
  5. Quand les habitants de la RDA commencent-ils à réclamer leur sortie du communisme ?
  6. Quelle en sont les deux conséquences majeures, à Berlin et pour l’ensemble de l’Allemagne ? A quelles dates ?
  7. Pourquoi peut-on considérer l’Allemagne et Berlin comme un symbole de la guerre froide ? 

Solutions ici.

Documents d'époque

Maintenant que vous comprenez l'événementiel, vous pouvez regarder des vidéos, pour constater l'ambiance très particulière qui entoure la fin du communisme en Europe.


Activité. Durée: 15 minutes.

Regardez, en cliquant sur l'image ci-dessous, une vidéo de France TV Education consacrée à Solidarnosc. Avec le mouvement Solidarnosc et son leader Lech Walesa, la Pologne est la première démocratie populaire à devenir une démocratie libérale.

Regardez maintenant, en cliquant sur l'image, le récit en dessin animé de la libéralisation de la Pologne (source: France TV Education).

 Voici maintenant un extrait du No comment d'Euronews montrant la première brèche dans le rideau de fer entre la Hongrie et l'Autriche.

Regardez maintenant cet extrait des informations télévisées qui relate la chute du mur de Berlin.

Quelle ambiance entoure les événements de 1989 dans les différentes vidéos?

Quels deux sentiments dominent?

 

Solutions ici.

La fin de l'URSS

Gorbatchev, nouvelle étoile politique?

Mikhail Gorbatchev devient premier secrétaire du PCUS en 1985.

Il met en place la Glasnost et la Perestroïka.

Glasnost signifie transparence. C'est une politique qui consiste à encourager la liberté d'expression et l'accès à l'information. 

Perestroïka signifie restructuration. Ce mot renvoie à la libéralisation de l'économie soviétique: l'Etat diminue son contrôle sur l'économie, autorise les individus à créer des entreprises et restitue la terre aux paysans.

Du point de vue des relations internationales, Gorbatchev entame une politique de rapprochement avec l'Ouest.

Cette politique aboutit concrètement à la fin de la guerre froide.

L'Armée rouge n'intervient plus en Europe de l'Est et laisse s'effondrer le rideau de fer en 1989.

La course aux armements est terminée.

En 1989, l'URSS se retire d'Afghanistan, où elle avait des troupes depuis 1979.


Activité. durée: 10 minutes. 

Regardez la vidéo ci-dessous. Elle a été réalisée en 1985, un an après l'arrivée de Gorbatchev au pouvoir. Répondez aux questions.

  1. Comment Gorbatchev procède-t-il pour transformer l'URSS? 
  2. Pourquoi est-il perçu, en Occident, comme l'homme du changement?
  3. Comment Gorbatchev procède-t-il pour améliorer les relations avec l'Occident? 

Solutions ici.

La découverte de l'horreur du goulag

Avec la Glasnost, pour la première fois en URSS, on parle ouvertement du Goulag.

Les habitants de l'Union soviétique découvrent avec horreur ce système concentrationnaire par qui sont passées 10 à 18 millions de personnes. 

C'est Staline qui met en place le Goulag, mais il reste en place après sa mort. C'est Gorbatchev qui y met fin. 

10 millions de personnes seraient mortes au Goulag sur toute la durée du régime soviétique. C'est l'équivalent de 5% de la population soviétique. 

 

Activité. Durée: 10 minutes.


En 1989, une exposition est organisée à Moscou, avec des témoignages d'anciens prisonniers, comme le montre cette vidéo, datant de 1993 et extraite du journal télévisé.

 

Qui étaient les prisonniers du Goulag? Y avait-il un profil particulier?

Quelles étaient leurs conditions de détention?

 

Solutions ici.

Activité. Durée: 10 minutes. 


Alexandre Soljenitsine est en Occident le symbole du Goulag.

C'est un dissident soviétique (=un opposant au régime).

Il a connu l'univers du Goulag sous Staline. En effet, ayant critiqué le premier secrétaire du PCUS, il passe 8 ans en camp de travail. Il n'en sort qu'en 1953 (à la mort de Staline).

Il écrit des romans sur le Goulag qui le rendent célèbre en URSS et en Occident.

En 1974, il publie clandestinement à Paris son roman le plus célèbre, L'archipel du Goulag. Il y décrit à la fois le fonctionnement du Goulag et le totalitarisme soviétique.

Il est arrêté et expulsé d'Union soviétique en 1974.

En 1989, Gorbatchev lui restitue sa citoyenneté russe et autorise la publication en Russie de son roman.

 

Dans la vidéo ci-dessous, tirée du journal télévisé et datant de 1994, on voit son retour en Russie.

 

  1. Soljenitsyne se rend brièvement à Magadan. Pourquoi peut-on dire que ce choix est symbolique?
  2. Pourquoi Soljenitsyne fait-il référence à la Kolyma?
  3. Quelle information, donnée par le journaliste en voix-off, montre que l'Occident considère Soljenitsyne comme un personnage important et un témoin du Goulag?

 

Solutions ici.

 

Le putsch d'août 1991

En août 1991, Gorbatchev doit affronter une tentative de putsch (coup d'Etat militaire) organisée par des membres du parti communistes qui refusent ses réformes.

D'importantes manifestations ont lieu en Russie. 

Boris Eltsine (prononcer Yeltsine), président de la Russie (la plus importante des républiques de l'URSS) joue un rôle important dans la résistance contre le putsch.

Le président des Etats-Unis (Georges Bush père) fait une déclaration dans laquelle il condamne le putsch et déclare son soutien à Gorbatchev.

Le putsch échoue au bout de 3 jours. Gorbatchev revient au pouvoir.


Activité. 10 minutes.

Regardez la vidéo ci-dessous, extraite du journal télévisé. 

Pourquoi les Russes ont-ils soutenu Gorbatchev?

Comment le putsch a-t-il été accueilli en Occident?

 

Solutions ici.

La naissance de la CEI et la fin de l'URSS

De nombreuses républiques soviétiques se sont détachées de l'URSS. En effet, les réformes de Gorbatchev, en libérant la parole des citoyens, ont déclenché un mouvement vers l'indépendance.

Ces Etats, désormais libres, se réunissent pour fonder la CEI (Communauté des Etats indépendants), dominée par la Russie.

A la fin de l'année 1991, Gorbatchev démissionne et dissout l'URSS. Boris Eltsine, président de la Russie, est devenu l'acteur principal de l'ex-URSS.

La CEI devient officielle en 1992.

Les anciennes républiques soviétiques sont en vert.

La plupart (dont le nom est souligné) sont devenues membres de la CEI.

L'Estonie, la Lettonie et la Lituanie restent à l'écart.

Le réveil des nationalités dans l'Europe post-communiste

La fin de la guerre froide s'accompagne en Europe de l'Est d'une éclosion des nationalismes. Le nationalisme renvoie à l'attachement des individus à leur pays, considérés comme différent des autres pays et appartenant à eux seuls. Le nationalisme peut s'accompagner d'une hostilité, voire d'une agressivité, à l'égard des étrangers.

De nombreux pays communistes d'Europe de l'Est déclarent leur indépendance à la fin de la guerre froide.

Nous avons vu l'éclatement de l'URSS et la naissance d'Etats indépendants à l'Ouest de la Russie.

Dans l'ex-Tchécoslovaquie, la Tchéquie et la Slovaquie se séparent en 1992.

La Yougoslavie connaît une série de guerres civiles pendant les années 1990. En effet, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie et le Kossovo déclarent leur indépendance en 1991-1992. Mais la Serbie refuse cette indépendance. Une guerre civile s'engage dans ces quatre pays et s'accompagne d'opérations de nettoyage ethnique.

Le nettoyage ethnique, c'est le fait de vouloir vider une région de certains de ses habitants, soit en les déplaçant de force, soit en les assassinant.

La Slovénie et la Croatie obtiennent rapidement leur indépendance, mais en Bosnie, la guerre dure jusqu'en 1995. 

Le Montenegro s'est séparé pacifiquement de la Serbie en 2002.

Le Kossovo ne devient indépendant qu'en 2008. 


Activité. Durée: 15 minutes.

Commencez la lecture de la vidéo à 55 secondes (à la fin du générique de début).

Le reportage se déroule à deux endroits différents: Split, en Croatie et les montagnes près de Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine.


  1. Relevez dans la vidéo les mots qui montrent les sentiments des observateurs français face à ce qui se passe dans l'ex-Yougoslavie.
  2. Quels peuples sont concernés dans la vidéo?
  3. De quel type particulier de guerre s'agit-il?
  4. Qui sont les différentes personnes interviewées?
  5. Quels sentiments exprime chacune d'entre elles?

Solutions ici.

Ce que vous devez retenir de cette partie

Cette partie du cours est très compliquée du point de vue événementiel.

Contentez-vous de retenir que:

-La Tchécoslovaquie est coupée en deux en 1992.

-La Yougoslavie connaît une série de guerres civiles, entre les Serbes et les autres composantes de la population, tout au long des années 1990.

-Qu'aujourd'hui, la Yougoslavie n'existe plus et a été remplacée par 6 Etats, nés entre 1992 et 2008.

-Que l'ex-URSS aussi a connu un réveil des nationalités.

-Que la carte de l'Europe sort profondément transformée de la fin de la guerre froide.


Avant

Après


Ce que vous devez retenir de cette leçon

Dates

Vous n'avez pas besoin de retenir les mois. Je les ai mis pour que vous puissiez retenir les événements dans l'ordre. En revanche, vous devez connaître la date de la chute du Mur avec le jour et le mois.

 

Construction du mur de Berlin: 1961

Kennedy prononce un discours célèbre à Berlin : 1963

Willy Brandt devient chancelier de la RFA: 1969

Entrée des troupes soviétiques en Afghanistan: 1979

Arrivée au pouvoir de Gorbatchev: 1985

Sortie des troupes soviétiques d'Afghanistan : février 1989

Premières élections libres dans un démocratie populaire (Pologne): juin 1989

Chute du mur de Berlin: 9 novembre 1989

Une exposition sur le Goulag est organisée à Moscou: 1989

Soljenitsyne retourne en ex-URSS: 1994

Putsch contre Gorbatchev: août 1991

Début des guerres d'ex-Yougoslavie: 1991

Démission de Gorbatchev et dissolution de l'URSS: décembre 1991

Création de la CEI: 1992

 

Personnages

Khrouchtchev est le premier secrétaire du PCUS au moment de la construction du mur de Berlin. 

Walter Ulbricht dirige à ce moment l'Allemagne de l'Est.

Willy Brandt est le chancelier ouest-allemand à partir de 1969.

John Kennedy est le président des Etats-Unis au moment de la construction du mur de Berlin.

Ronald Reagan est président des Etats-Unis de janvier 1981 à janvier 1989. C'est lui qui assiste aux premières années de Gorbatchev comme premier secrétaire du PCUS.

Georges Bush succède à Reagan. C'est lui qui assiste au retrait de l'URSS d'Afghanistan, au putsch contre Gorbatchev, à la chute de l'URSS et à la création de la CEI.

Lech Walesa est le leader du mouvement polonais Solidarnosc. Il et élu président en 1990.

Erich Honecker est le dirigeant de la RFA au moment de la chute du mur de Berlin.

Alexandre Soljenitsyne est un dissident russe, ex-détenu du Goulag, prix Nobel de littérature, exilé en 1974, rentré en URSS en 1994.

Chiffres

Nombre de personnes qui quittent la RDA pour Berlin Ouest entre 1949 et 1961: 3 millions

Longueur du mur de Berlin: 46 km

Nombre de victimes du Goulag entre les années 1930 et la fin de la guerre froide: entre 10 et 18 millions. C'est léquivalent de 5% de la population de l'URSS.

Définitions

Chancelier: en RFA, c'est l'équivalent du premier ministre.

Ospolitik: politique de rapprochement avec l'Est (la RDA et le bloc de l'Est), pratiquée par Willy Brandt.

Glasnost: "transparence": politique mise en place par Gorbatchev et consistant à permettre la liberté d'expression et la transparence de la vie politique.

Perestroika: "restructuration", "modernisation": politique de réformes économiques mise en place par Gorbatchev. Il encourage la modernisation industrielle et la libre entreprise.

Solidarnosc: mouvement politique polonais. Clandestin dans les années 1980, c'est lui qui remporte les premières élections libres en 1989.

Traité 4+2: traité entre l'URSS, la France, le RU et les USA d'un côté et les deux Allemagnes de l'autre. L'Allemagne est réunifiée, la capitale redevient Berlin. Le pays entre dans la CEE (Communauté économique européenne, ancien nom de l'Union européenne). 

Goulag: ensemble des camps de travail de l'URSS. 10 à 18 millions d'individus seraient passés par le Goulag de sa création sous Staline à son démantèlement sous Gorbatchev.

Dissident: en URSS, opposant.

Nettoyage ethnique: opérations destinées à vider une région de certains de ses habitants, en raison de leur appartenance culturelle, soit en les déplaçant de force, soit en les assassinant.

Faites votre fiche de révision

Durée de l'activité: 2 heures pour faire la fiche.

1h à 1h30 pour l'apprendre et la connaître sur le bout des doigts.

Méthode pour faire la fiche et exemple en cliquant ici.


Écrire commentaire

Commentaires: 0